Sports-Loisirs Sports-Loisirs

Marseille se prépare à vibrer pour les Jeux !

 

Ville naturellement tournée vers la mer, Marseille bénéficie d'une rade offrant des conditions de navigation exceptionnelles : pas de marée et côte parfaitement orientée par rapport aux vents dominants. Les plus grands navigateurs et régatiers en ont fait un terrain de jeu privilégié. En outre, le savoir-faire internationalement reconnu de la ville – dans l’accueil et l’organisation de manifestations nautiques – a fait de la cité phocéenne le "spot idéal" pour l'accueil des épreuves de voile pour les Jeux Olympiques de Paris 2024.
D'autant que la Corniche, proche de la Marina olympique, offrira aux spectateurs un formidable "balcon" dominant les zones de courses.

Marseille est en ordre de marche pour accueillir le monde et vibre déjà pour les Jeux ! 
Premier rendez-vous incontournable en mai prochain avec l'arrivée de la Flamme olympique et paralympique dans la cité phocéenne !
 


La Flamme olympique et paralympique : à jamais les premiers !

Si les Jeux Olympiques et Paralympiques sont ceux de Paris, la Flamme, elle, sera Marseillaise !
C’est sur le Vieux-Port que la grande fête populaire débutera puisque le relais de la Flamme Olympique de Paris 2024 entamera son voyage français à Marseille. Un symbole fort pour Marseille, ou plutôt Massalia qui fut fondée en - 600 avant J.-C., il y a 2 600 ans par des marins grecs venus de Phocée.
Après avoir été allumée en Grèce dans le site antique d’Olympie, la Flamme Olympique rejoindra la cité phocéenne par la mer via Athènes, à bord du majestueux trois-mâts de 58 mètres, le Belem. Il arrivera à Marseille le 8 mai 2024.
Après un tour de la rade, accompagné d’une armada de voiliers, il jettera l’ancre dans le Vieux-Port. Une piste d’athlétisme flottante accueillera le porteur de la Flamme olympique, et la cérémonie se clôturera par une grande fête gratuite pour toutes et tous.

 
 

Une base nautique flambant neuve

Pour accueillir les Jeux comme il se doit, Marseille a élargi sa base nautique pour en faire une marina olympique. En travaux depuis début 2022, elle sera le point de départ des concurrents pour les 10 épreuves de voile.
Reconnue internationalement, la base nautique avait été aménagée à la fin des années 70, lors de la création du parc balnéaire du Prado. Elle avait grand besoin d’un coup de jeune, et d’être adaptée à l’accueil d’une compétition telle que les Jeux Olympiques et Paralympiques.

La nouvelle base comprend la réalisation d’environ 7 000 m2 de bâti et la réorganisation de 17 000 m2 d’espaces extérieurs ainsi qu’un réaménagement du bassin, et intégrera la rénovation de l’emblématique stade nautique du Roucas-Blanc.
Par la suite, le site sera ouvert en journée et l’accès piétons au littoral sera redonné aux Marseillaises et Marseillais.

 

Un héritage pour les Marseillais(es)

Si la nouvelle base nautique est destinée à accueillir la compétition, elle constitue un formidable outil de développement du nautisme pour tou(te)s à Marseille.
C’est pourquoi, après la compétition, de nouveaux travaux débuteront à l’automne et jusqu’au printemps 2025, pour faire entrer l’aménagement du stade nautique du Roucas-Blanc en phase "Héritage pour les Marseillais". Cette nouvelle base favorise l’accès à la mer pour toutes et tous, à tout âge, et dans n’importe quel cadre : scolaire, loisirs ou sport de haut niveau.
L’objectif : démocratiser la pratique de la voile, diversifier les activités, améliorer le confort, la sécurité et bien sûr continuer d’accueillir des évènements sportifs.
 

Une infrastructure durable

Exigeant du point de vue sportif, cet équipement le sera aussi pour les aspects environnementaux.

Ainsi, le stade nautique sera végétalisé, ce qui renforcera la perméabilité des surfaces de l’anse du Roucas-Blanc.
Plus de 130 arbres et végétaux de climat méditerranéen seront plantés.
La durabilité, c’est aussi la sensibilisation. La phase "Héritage" permettra de développer des activités de découverte de l’environnement du littoral, autour de la connaissance et la protection du monde marin et plus largement de l’environnement.

 

Les Jeux à Marseille en quelques chiffres

12 jours de compétitions
10 disciplines de voile et 10 matches du tournoi olympique de football (hommes et femmes)
330 athlètes de 40 nations différentes