Environnement Environnement

Champs électromagnétiques

Aujourd'hui, et après plusieurs mois d’expérimentations, les habitants de la ville de Marseille peuvent désormais utiliser la technologie 5G sur leur territoire.
Cette évolution du réseau mobile annonce de nouveaux usages pour les particuliers, mais aussi des opportunités pour l’industrie et les services (télétravail, internet des objets, pilotage à distance, véhicules connectés).
À usage constant, cette technologie permet d’évoluer vers un internet plus économe en énergie. Une antenne 5G consommerait ainsi dix fois moins d’énergie qu’une antenne 4G pour une même quantité de données consommée d’ici 2025.

 

Surveiller les ondes électromagnétiques : la Ville de Marseille s'implique !

Le public et les administrations sont aujourd'hui de plus en plus soucieux de leur environnement et du respect des règlementations en matière d'ondes électromagnétiques. 

Dans le souci de répondre aux préoccupations de certaines associations, parents d’élèves, Marseillais.., la Ville de Marseille et l’Agence Nationale des Fréquences Radio (ANFR) ont lancé, en 2021, une campagne de mesures inédite des ondes radio.

Cette démarche ambitieuse s’est déroulée sur deux axes :

  • une campagne de mesure d’exposition dans les écoles. Ainsi 368 mesures dans les établissements scolaires – permettant de couvrir l’ensemble du territoire – ont été réalisées.
  • une campagne de 85 mesures d’exposition spécifiques sur la 5G sur l’espace public.


L’ANFR est un établissement public de l’État, qui veille au respect des valeurs limites réglementaires (décret n°2002-775 du 3 mai 2002) d’exposition du public aux ondes, fondées sur les recommandations des instances internationales et européennes.
Depuis le 1er janvier 2014, l'Agence gère un dispositif national de contrôle et de surveillance des ondes, qui permet – à toute personne – de faire mesurer gratuitement l’exposition à son domicile, son lieu de travail ainsi que dans les lieux accessibles au public (parcs, commerces, gares, écoles...). 
L'ANFR dépêche et rémunère les laboratoires chargés des mesures sur le terrain, qui répondent tous à des exigences d'indépendance et de qualité.

 

Comment ça marche ? Que mesure-t-on ?

Le déroulement d'une intervention prend entre une et trois heures et il est possible de prendre plusieurs types de mesures selon que l'on souhaite connaitre l'exposition globale ou une analyse plus détaillée des différentes sources d'émissions.


L’ÉVALUATION GLOBALE DE L’EXPOSITION

Le technicien va mesurer l’ensemble des émissions des équipements utilisés et environnants : radio FM, télévision, téléphone mobile, WiFi, four à micro-ondes, antennes-relais…
 

L’ÉVALUATION DÉTAILLÉE DE L’EXPOSITION

C’est une mesure qui précise la contribution de chaque émetteur (télévision, radio FM, téléphonie mobile, WiFi) à l’exposition.
Si l’exposition globale dépasse 6 V/m (point atypique), l’évaluation détaillée permet d’identifier sur quelle source agir en priorité pour réduire l’exposition.

Le niveau d’exposition est mesuré en champ électrique à trois hauteurs différentes pour avoir une valeur moyenne sur une hauteur correspondant à la taille d’une personne, sur une durée de six minutes pour chaque hauteur.
Le niveau d’exposition est donné en volt par mètre (V/m). Pour l’évaluation détaillée, le technicien utilise un analyseur de spectre et trois sondes différentes pour couvrir tous les types d’émission d’ondes. Pour l’évaluation globale, une seule sonde est nécessaire.
 

QUELLES SONT LES VALEURS LIMITES RÉGLEMENTAIRES ?

Le corps humain absorbe plus ou moins les ondes en fonction de la fréquence.
C’est pourquoi les valeurs limites d’exposition varient en fonction des bandes de fréquences utilisées par les équipements concernés.

Voici les valeurs limites d'exposition en vigueur actuellement, mesurées en volt/mètre :

  • 28 V/m pour la radio FM
  • 31 à 41 V/m pour la télévision
  • 39 à 61 V/m pour le mobile
  • 59 V/m pour le téléphone sans fil
  • 61 V/m pour le Wifi et le four micro-ondes
  • 87 V/m pour les ampoules fluocompactes
  • 87 V/m pour le champ électrique et de 6,25 μT pour le champ magnétique en ce qui concerne les compteurs Linky

En savoir plus sur les mesures réalisées à Marseille dans les écoles et les lieux publics (PDF)


 

Et pour les particuliers ?

Pour faire analyser son logement ou son lieu de travail, il suffit de se rendre sur le site service-public.fr et de remplir un formulaire de demande.
Une fois le formulaire rempli, vous devez le faire signer par un organisme habilité (État, collectivités locales, agences régionales de santé, associations...), avant de le renvoyer à l'ANFR qui traitera la demande.
Les personnes et les communes sont informées du résultat des mesures qui est ensuite rendu public sur cartoradio.fr.

 

Liens utiles